Synops !


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  PortailPortail  Chat IRC  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Les Dangers des JDR"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Les Dangers des JDR"   Jeu 19 Jan 2006 - 23:30

Le 20h de mardi 17 de TF1 m'a ramène des annees en arriere quand on parlais du JDR, le sujet: les dangers du jeu en reseau.
Si vous avez envie de voir ce magnifique reportage:
http://videos.tf1.fr/video/news/lesjt/
Apres les mangas et les jeux de roles, les jeux en reseau vous rendent fous...
...
manga, jdr et MMORPG.... Je suis bon à enfermer moi Pendu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Les Dangers des JDR"   Ven 20 Jan 2006 - 15:56

Quelqu'un s'est-t-il donner la peine de lire le truc qu'on nous a donné à lire (je dis truc exprès) "sans doute parce que nous l'avons rédigé peu de temps après notre conversion" Missa Dicta Est.
Qui plus est vous polémiquez pour rien:
Marc DIRLEWANGER

Marc Dirlewanger est marié et père de trois enfants. Pianiste professionnel, il enseigne la musique à des écoliers de 10 à 16 ans. Il enseigne aussi le piano dans une école professionnelle et une école de musique. Parallèlement, il est aussi directeur de louange, directeur de chorale chrétienne, accompagnateur et arrangeur. Il a également composé plusieurs chants.

Donc voilà les auteurs sont de bons chrétiens évangelistes rappelons que l'observatoire national des sectes en france (d'état) classe l'évangelisme comme........ une secte !!! On peut donc en conclure que oui le Jdr conduit à entrer dans des sectes.

A mourir de rire ! A mourir de rire ! A mourir de rire ! A mourir de rire ! A mourir de rire !


Dernière édition par le Ven 20 Jan 2006 - 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
D'Eon
Bob aka palyndrome : t'en fais pas ça rentrera !
Bob aka palyndrome : t'en fais pas ça rentrera !
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 27
Localisation : N'essayez pas de me chercher ailleurs que partout.
Date d'inscription : 06/11/2005

MessageSujet: Re: "Les Dangers des JDR"   Ven 20 Jan 2006 - 16:58

Y'a de quoi avoir peur en effet. Mais il faut relativiser. Certes, quelques jeunes passent un nombre incalculable d'heures devant ce genre de choses, mais quelle fraction de la "population joueuse" représentent-ils? Dans le reportage, il sont allés chercher des extrêmes. Des excès pareils, faut pas être bien cerclé... M'est avis que pour perdre à ce point tout sens commun, ils devaient déjà avoir des problèmes à la base.

Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shad' Oman
MOrkdéraTueur !
MOrkdéraTueur !
avatar

Nombre de messages : 1179
Age : 39
Localisation : dans sa hutte, pas loin de la mine naine...
Date d'inscription : 26/02/2005

MessageSujet: Re: "Les Dangers des JDR"   Sam 21 Jan 2006 - 6:55

j'en pense essentiellement qu'il faut avoir plusieurs centres d'interets dans la vie et ne pas etre monomaniaque... La philatélie peut conduire à de malheureux excés (comme dans le film "un crime au paradis"), mais un philatéliste sera-t'il montré du doigt comme un fou dangereux ?


donc, pour ma part, le "danger" vient essentiellement d'une fragilité à la base, danger aggravé par, frequemment, un abandon ou un fort eloignement familial... (je repense à un jeune en pension qui s'est suicidé... il ne rentrait jamais chez lui et le jdr etait sa seule activité (matin, midi, soir, récrée, week end, vacances)... de quoi devenir jobasse en somme).



pour l'anecdote, j'ai lu quelque part (un vieux casus je crois) que sur une ville l'association locale de JdR a été approchée par la scientologie (distribution de tracts par des jolies filles et tout et tout), et qu'ils ont eu des retombées significatives... 0 nouveau adhérent...

_________________
[color=blue]proverbes Ork : "prendre un nain pour taper sur un elfe" / "prendre un elfe pour taper sur un nain" / "bonne orthographe, évite les baffes !" / "dans le doute, frappe en gore"[/colo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Les Dangers des JDR"   Sam 21 Jan 2006 - 14:08

Shad' Oman a écrit:
pour l'anecdote, j'ai lu quelque part (un vieux casus je crois) que sur une ville l'association locale de JdR a été approchée par la scientologie (distribution de tracts par des jolies filles et tout et tout), et qu'ils ont eu des retombées significatives... 0 nouveau adhérent...

Je me contentais de remettre en question la source, je ne pense pas que le Jdr mène à des sectes, cela dépend des personnes, on est d'accord.

Pour revenir au sujet, je vais faire un peu de psycho. Il est clair que le Jdr n'est pas sain (pas plus que le jeu vidéo ou les films violents) pour une fraction à risque de la population, notamment en ce qui concerne les adolescents.
Je m'explique : l'adolescent est dans une période où il est particulièrement fragile (je parle d'un strict point de vue biologique) car c'est la période où se met en place la structuration de sa pensée future (les connexions neuronales de la zone de la logique s'établissant pour la majeure partie à cette époque du développement humain), la période où il prend conscience véritablement de ce qui est possible et de ce qui ne l'est pas (ex: on arrête de croire au Père Noël parce qu'on se rend compte de l'impossibilité logique de son existence, l'enfant, même si il trouve ses parents en train de mettre les cadeaux auprès du sapin, ne pensera pas que se sont eux qui les ont achetés).

Si il est entretenu dans un univers (de façon intensive bien sûr) où cette logique et où la réalité est "tronquée" mais dans lequel les émotions qu'il ressent sont elles bien réelles :plaisir, adrénaline,... (bonheur?) il s'en suit un conflit au sein de son esprit entre son raisonnement logique en formation et ses émotions qui peut finir par déboucher sur une squizophrénie entre autres (ce ne sera pas le seul facteur, attention il y a généralement des prédispositions physiques et/ou sociales et/ou familiales, cela dépend du courant de pensée).
Ainsi l'individu pourra se croire investi de pouvoirs qu'il calque sur quelque chose qu'il connaît-> un jeu de rôle par exemple. Il y a alors pour lui un phénomène de dissociation de la réalité : si il tue quelqu'un ce n'est pas grave cette personne n'a qu'à "respawner" (pardon pour l'anglicisme je ne vois pas quel mot employer).

Attention, il a parfaitement conscience que les morts dans le jeu/film sont fictives, qui plus est il est capable de distinguer le monde fictif et le monde réel. Ce qu'il ne dissocie pas ce sont ses propres actions dont il ne sait pas si elles se déroulent dans la réalité ou non, il ne distingue pas ce qu'il peut faire dans le monde réel et ce qu'il ne peut faire que dans la fiction.

Bon même si les thèses biologiques des troubles du comportement et celle du développement cognitif durant l'adolescence sont relativements récentes, je m'étonne que l'on nous ressorte "le jeu de rôle tue" et autres tous les 2 ans. Étant donné que l'explication que je donne (elle est pas de moi, rassurez-vous) date des années soixante soixante-dix (elle se rapporte à la perception de la réalité et non-directement aux jeux mais elle est aisément transposable). Car c'est un phénomène archi-connu (un peu trop même on a tendance à en voir partout) dont la proportion par rapport à la population est stable et qui se soigne facilement (si il est détecté bien sur).

Bref c'est juste que ça fait bien d'en parler aux JT un ado qui saute d'un immeuble croyant qu'il peut voler et faire croire que demain cela VA arriver à VOTRE enfant fait plus d'audimat qu'expliquer le phénomène.

Voilà c'est un peu long mais intéressant non?
taper la tête taper la tête taper la tête

Là je parle des cas de graves psychoses si vous voulez je continue sur l'addiction.
Pendu
Non?

Ben z-êtes ou? Perdu ?!

edit: merci à Pétulia pour la correction, j'suis un boulet
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: De la schizophrénie des rôlistes (humour)   Jeu 23 Fév 2006 - 15:51

De La Schizophrénie des Rôlistes


C'est un fait avéré, les rôlistes sont les cibles préférées de cette maladie mentale aux effets ravageurs. Je parle bien de la maladie de la personalité multiple ou schizophrénie.
Notons les conséquences de cette maladie: perte de contact avec la réalité, renferment et dédoublement de la personalité, si bien que le sujet change très vite d'atitude et se crois venir d'un autre monde.

On remarque que ces caractéristiques sont fréquentes chez les rôlistes. A force d'interpréter sans cesse quantité de personnages différents, le rôliste est subordoné par tant de personalités différentes et fini tôt ou tard par perdre le fil et se retrouve emprisoné dans les personalités de ses personnages. Ces personalités ressurgissent lorsqu'un évênement de la vie du sujet lui remémore un épisode de ses aventures de rôliste (la traversée d'un couloir sombre peut par exemple lui rappeller cet étroit coridor où il avait rencontré un troll des cavernes). Les conséquences sont alors ravageuses dans le mesure où le rôliste se prend pour un Guerrier de l'ordre du dragon pourpre de niveau 10 et confond le vigile en face avec un Gobelours.
En effet, un autre symptôme de cette maladie est la perte de contact avec la réalité. Le rôliste vit dans un monde immaginaire où on côtoit dragons et magiciens, elfes et nains. De trop longues scéances de Jeu de rôle trop raprochées provoquent des difficultées à faire la différence entre la réalité et le monde de Faërun. Un tendence trop simulationiste de la part du maître du jeu comme la musque d'ambiance où le port de costume peut augmenter le nombre de risque de cette névrose.

On observe égalment de telles lésions chez les Maître de Jeu (comunéments appellés MJ) mais agravées cepandant par une tendance au sadisme et pour toutes les autres raisons qui précèdent. Alors que le rôliste se contente d'interpréter un personnage à la fois, le MJ fait vivre par son intermédiaire une moyenne de 15 personnages de races et catégories sociales différentes (source: sondages IPSOS). De plus pour une heure de jeu passée en compagnie des autres rôlistes, le MJ passe une demi-heure suplémentaire a préparer jalousement son scéanrio (aventure vécue par les rôlistes lors d'un scéance de jeu de rôle) ce qui fait autant de temps cloîtré dans le monde imagianire du JDR.
A cela s'ajoute le tempérament Sadique. Remarquons qu'il s'agit là d'une qualitée nécéssaire au MJ. Sinon comment pourait-il prendre autant de plaisir à placer monstres et pièges, a inventer complots et intrigues, tout ça dans le seul but de mettre les rôlistes à rude épreuve? Des études cliniques ont montré que la pratique prolongée de jeu de rôles accentuait le tempérament sadique des MJ, fonction croissante de l'habilité des rôlistes de son entourage. Notons que de son côté le Rôliste joueur (comunément appellé PJ) fini par devenir complètement paranoïaque et redoute cette trappe d'égout qu'il soupçonne d'être un piège magique (de type Claptor de Mazrok) tendu par le MJ.

Soyons donc en garde contre ces sinistres individus només Rôlistes, qui vivent la nuit au fond de caves a lumière des bougies en se prenant pour des vampires incrustant la société. Si votre entourage compte un rôliste, persuadez-le d'espacer ses scéances de jeu de rôle a défaut de pouvoir le convaincre d'arrêter (les pouvoirs addictifs du jeu de rôle sont un phénomène bien connu). Si vous êtes vous même un rôliste et que vous sentez que bientôy vous correspondrez à la description ci-dessus, contactez votre médecin traitant, il n'est peut pas encore trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
D'Eon
Bob aka palyndrome : t'en fais pas ça rentrera !
Bob aka palyndrome : t'en fais pas ça rentrera !
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 27
Localisation : N'essayez pas de me chercher ailleurs que partout.
Date d'inscription : 06/11/2005

MessageSujet: Re: "Les Dangers des JDR"   Jeu 23 Fév 2006 - 16:18

Wow. C'est qu'il réussirait presque à me faire peur.

Décidément, je ne comprends pas comment on peut perdre à ce point tout sens des réalités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Les Dangers des JDR"   Jeu 23 Fév 2006 - 18:18

Pour l'addiction c'est une chose mais je vais vous proposer mon point de vue.

1) Ne serait-ce pas plutôt que des gens déjà souffrant de problèmes psychologiques sont attirés par les Jeux de rôles? Après tout si le jeu de rôle se fait en de bonnes conditions, avec un MJ responsable le JDR ne pose pas vraiment de grands dangers.

2) Pour le côté addictif: si les gens ressentent le besoin de rester dans leur monde immaginaire; n'est-ce pas parce qu'ils ont un problème avec le monde réel? (traumatisme antérieur etc...)

3) On ne le dit pas assez: Toute chose est danjgereuse et mortelle si on ne l'utilise pas avec précaution. Le JDR ne fait pas exception au même titre qu'une tronçonneuse ou un jouet en plastique.
Revenir en haut Aller en bas
Cul_Brillant
Yé swoui travail !
Yé swoui travail !
avatar

Nombre de messages : 291
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: "Les Dangers des JDR"   Jeu 23 Fév 2006 - 18:30

J'aime beaucoup la partie sur les MJ...
Mouhahahahahahahahahahahahahaha !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max
... la menace !
... la menace !
avatar

Nombre de messages : 680
Age : 31
Date d'inscription : 03/09/2005

MessageSujet: Re: "Les Dangers des JDR"   Jeu 23 Fév 2006 - 19:53

Oui, Je ne savais pas qu'on pensait ça de nous.
hahahahaha

Mais personnellement, je ne suis pas sadique.
(Bruit de dés qui roulent)
Echec critique, la herse te tombe sur la nuque.
ahahahahahahahahahah !
(Bruit de dés qu'on ramasse et qu'on relance)

Oh, ça réveille le dragon shivan.
ahahahahah, Génial, vous allez crever. Génial ahahahah.


Sinon, je sus pas d'accords avec ce qui est dit, c'est vraiment caricaturé.
C'est fait exprès ? Je ne pense pas, lance les dés pour voir.

(Bruit de sirène des urgences)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleph
AALM... Oderint dum metuant
AALM... Oderint dum metuant
avatar

Nombre de messages : 4374
Age : 34
Localisation : Au fin fond de la plouquie profonde
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Re: "Les Dangers des JDR"   Jeu 23 Fév 2006 - 20:10

Sujet fusionné avec le topic déjà existant.

_________________
Just you know why
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
isendil
On ne t'oubliera jamais...
avatar

Nombre de messages : 465
Localisation : Ici et ailleurs, pouvez pas compendre
Date d'inscription : 29/05/2005

MessageSujet: Re: "Les Dangers des JDR"   Jeu 23 Fév 2006 - 20:27

Sujet mille fois débattu, s'il en est.
Bien sur les analyses qui en sont faites sont toutes pertinentes.
J'aimerais que l'on fasse les mêmes analyses pour :

- les jeux vidéos de course automobile (NFS, etc)
- les RPG et MMORPG qui consomment tant d'heures irrattrapables
- les partis politiques dans lesquels on investit sa vie et sa fortune
- les engagements religieux qui ne valent pas mieux
- les appartenances aux associations de réunions régulières et onéreuses qui demandent à leurs membres de s'investir au quotidien dans des trucs réputés altruistes (lions club, rotary, franc-maçonnerie, etc)
- les appartenances aux clubs de pétanque, judo, katana, collections, vieilles voitures, etc

Mon propos est le suivant : jusqu'à quel point peut-on juger du comportement d'un individu qu'il est "normal", vis à vis de l'appartenance ou de l'addiction (je ne vois personnellement pas la différence) aux groupes mentionnés ci-dessus, jeux de rôles inclus.

Je ne connais pas de rôlistes ayant fait de la prison pour avoir abusé des jeux de rôles ou des pouvoirs qu'ils imaginaient obtenir au-travers de ces jeux. On ne peut pas en dire autant de la politique, des associations, de la maçonnerie, etc.
A ma connaissance aucun rôliste n'a fait d'abus de biens sociaux avec les 120000 pièces d'or du groupe auquel il participe.

Le rôle s'arrête au rôle.
Ceux qui vont au-delà seraient de toute façon allé au-delà aussi dans n'importe quelle autre association les impliquant.
Il ne faut pas diaboliser un mode d'investissement personnel sous prétexte qu'il y a eu un pourcentage (absolument infime, bien plus faible qu'en politique ou en maçonnerie et autres sectes, d'ailleurs) d'excès dramatiques. Il faut replacer la mouvance rôliste dans le contexte global d'une société où l'excès, l'abus, le détournement et le crime font la une de tous les médias quotidiennement. Ce n'est pas parce que la une a été faite une fois exceptionnellement sur les jeux de rôles qu'il faut généraliser.

Comme dans toute communauté, les rôlistes comptent des malades, ni plus ni moins qu'ailleurs. Mais la virtualité de la chose, et l'existence de relations, de rapports 'humains" (si, si !) entre participants, permet de rattraper le coup dans la plupart des cas avant que cela n'atteigne des proportions dramatiques. Cela s'appelle de la raison, et de la solidarité.

Maintenant arrêtons d'en faire un plat, arrêtons d'alimenter ce vain débat, car il est passionné et ne peut donc pas trouver de réponse satisfaisante pour aucune des parties. Chacun repartira toujours avec ses convictions, persuadé que l'autre n'a pas compris ce qu'il voulait dire, comme c'est toujours le cas lorsqu'un débat se passionne. Laissons tout ça à la politique et aux autres trucs, et gardons au jeu de rôle le qualificatif de "loisir serein" qu'il aurait dû conserver.

J'ai dit.

Edit Isendil : beurk fautes de frappe...


Dernière édition par le Ven 24 Fév 2006 - 8:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Les Dangers des JDR"   Ven 24 Fév 2006 - 7:39

Je suis d'accord avec Isendil, le jeu de rôle n'est pas plus dangereux que n'mporte quel autre passe temp ou organisation.



Max ==> De la schizophrénie des rôlistes est un canular, tout est bien sûr exagéré
Revenir en haut Aller en bas
Aleph
AALM... Oderint dum metuant
AALM... Oderint dum metuant
avatar

Nombre de messages : 4374
Age : 34
Localisation : Au fin fond de la plouquie profonde
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Re: "Les Dangers des JDR"   Ven 24 Fév 2006 - 9:59

Après ce post magnifique d'Isendil, je pense que tout a été dit.

_________________
Just you know why
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syntlara
Moi... m'appeler... DDE
Moi... m'appeler... DDE
avatar

Nombre de messages : 74
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 01/03/2005

MessageSujet: uh...? Ancienne nouvelle ?   Mar 29 Avr 2008 - 16:18

FUSIOOOOOOOOON !

« Les MJ sont des sadiques »

Il y’a autour de la table, réunis, des joueurs skizo et un GM sadique, bref, un psychopathe et ses brebis masochistes et égarées dans le monde onirique du JDR. Charmant tableau.
J’adore, tout bonnement hilarant mon cher docteur.
D’ailleurs, il a quoi comme genre de diplôme, le monsieur qui a écrit ça ? Doctorat en maîtrise des sujets à tendance trollesque et plus que douteux ?
C’est un fake, à première vue, mais ce qui m’inquiète le plus, c’est qu’il pourrait avoir été rédigé avec le plus grand sérieux… de son auteur ! Qui d’un coup, me paraît nettement moins fréquentable…
Bon, admettons le, c’est un fake, parce que c’est vraiment trop gros, mais le fait est qu’il soit là, qu’il ai été écrit dans un but pas tout à fait innocent, à mon avis.

Les maladies mentales se situent dans le cerveaux, troubles, lésions… et en rien dans les loisirs, jeux de rôles ou autres. Si vous lisez un bouquins, vous n’allez pas vous prendre pour titin ou milou, ou Lara croft si vous jouez à tomb raider (parfois j’aimerais…).
S’évader de son quotidien, rêver, se laisser emmener dans son imaginaire, jouer à la maman, au cow-boy et à l’indien, et d’un autre côté, perdre pied avec la réalité, il y’a une différence notable entre tout ça.
La skizophénie est une maladie assez fréquente, je ne sais pas combien on en dénombre. Quoi qu’il en soit, on m’a dit un jour qu’on était tous des potentiels skizophrènes, comprenez par là que personne n’était infaillible.
Les JDR ne sont pas un déclencheur de ce genre de maladie, il faut …des substances, des anomalies biologiques, des événements particuliers pour troubler le développement du cerveau.
Bref, c’est une pente très glissante, même pour les meilleurs chercheurs en psychiatrie.
Alors je veux savoir qui est ce quidam farfelu qui a écrit ça.

Bon Okay c’est un canular je m’en doutais, mais j’avais envie de répondre sérieusement à ce post, parce qu’il n’est malheureusement pas le seul de son espèce XD

(En plus ils font de la pub pour Faerün dedans, et c’est maaaaaaal)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludallan
Yé swoui travail !
Yé swoui travail !
avatar

Nombre de messages : 491
Age : 24
Localisation : Un petit chemin qui sent la noisette...
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: "Les Dangers des JDR"   Dim 22 Juin 2008 - 14:19

Voilà qui n'est pas fantastique
Ya pas grand chose de pire
Ces gens devenus presque fanatique
Mieux vaux s'en moquer et en rire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bookinjoffre.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Les Dangers des JDR"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Les Dangers des JDR"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» "Spore, cay le mal"
» Byby-dada 200 Crocoburio "Le retour du Vulbis"
» "Le Cor du Nord"
» [1000 pts] "La revange des gobs"
» "Shinkin haramitsu daikômyô"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Synops ! :: Les Jeux de Rôles :: JDR et compagnie !-
Sauter vers: